Improvisation théâtrale – Clown

Improvisation théâtrale
Clown

Instant Présent, Lâché-Prise et autres Trésors enfouis en Vous !

Avant d’expliquer la mystérieuse phrase ci-dessus, laissez-moi vous donner quelques clés…

L’improvisation

Ce n’est pas vraiment du théâtre…

J’ai souvent ce genre de réflexion, comme si l’improvisation était une sous-catégorie. Alors que, sans prétention aucune, la vérité (toute relative) est sans doute le contraire. En effet, l’improvisation existe depuis que l’homme raconte des histoires de manière orale : les conteurs des clans préhistoriques ou les shamans amérindiens, par exemple, n’écrivaient rien, et même si la tradition orale transmettait les histoires, celles-ci étaient modifiées par chaque personne les racontant.

L’improvisation moderne…

… ou comment un sport national sauve le spectacle vivant.

Dans les années 70, au Québec, les salles de spectacles sont désertées, les québécois préférant aller voir leur sport favori : le hockey sur glace. 2 personnes, Robert Gravel et Yvon Leduc, ont alors l’idée de ramener le théâtre sur la glace. Pendant la mi-temps, ils proposent un match d’improvisation. Ce format reprend les mêmes codes que le hockey : une « patinoire », un arbitre et 2 équipes qui vont s’affronter en racontant des histoires.

Mais comment ça marche, alors ?

L’improvisation théâtrale, telle que je la conçois, se base sur 4 piliers : l’écoute active, l’acceptation, la construction et le l’interprétation.

L’écoute active est fondamentale dans l’exercice de l’improvisation. En effet, sans elle, pas d’impro possible. L’écoute active est une écoute globale : On écoute avec les oreilles, évidemment, mais aussi avec les yeux, le corps, on écoute avec nos 5 sens en définitive. Plus on est à l’écoute, plus on peut répondre et créer une histoire.

L’acceptation est l’un des points les plus compliqué à mettre en œuvre. Lorsque l’on débute en impro, on a plein d’idées et on veut en faire profiter nos partenaires de jeu, quitte à imposer ses idées au détriment des autres, certainement aussi bonnes. Quand une idée, un argument ou un personnage est posé, je dois accepter ce que me propose mon partenaire. La subtilité tient dans le fait que moi, comédien, je ne peux pas refuser ce qui m’est proposer MAIS mon personnage lui, il le peut, en argumentant.

La construction est simplement le principe de fabriquer une histoire, brique après brique, qui soit cohérente par rapport au thème de celle-ci et des personnages qui la compose. C’est là qu’intervient la partie technique de l’improvisation théâtrale. Beaucoup d’exercices permettent de comprendre et d’intégrer les rouages de l’impro pour pouvoir ensuite créer des histoires fluides.

L’interprétation est le fait de jouer tel ou tel personnage, avec justesse et authenticité. C’est là aussi un vrai travail d’apprentissage, suivant le niveau et l’aisance de chacun.

C’est compliqué ton truc !

Non, ne vous inquiétez pas, l’improvisation n’est difficile en soi, ce qui l’est plus, c’est le lâcher-prise nécessaire. Moins on calcule ce que l’on veut faire, plus on prend de plaisir !

De plus, l’improvisation vous permet de travailler votre confiance, votre imagination, votre gestion du stress et vos peurs comme parler en public par exemple.

Vous découvrirez les trésors insoupçonnés enfouis en vous qui ne demandent qu’à s’exprimer !

Le clown

Tout d’abord, c’est quoi un clown ?

Aujourd’hui, dans notre société occidentale, quand on parle de clown, soit on voit celui du cirque, qui fait rire les enfants et semble un peu désuet ; soit c’est un serial-killer de série B rendu célèbre par des canulars outre-atlantique. Oui, c’est un peu direct et très simpliste. Mais le clown est bien plus riche que cela, c’est un archétype…

Un archétype ?

Un archétype, c’est un « modèle » social que l’on retrouve dans toutes les sociétés, partout dans le monde et à toutes les époques. Par exemple le guerrier ou le médecin sont des archétypes. Et bien le clown aussi ! Il revêt bien-sûr des formes différentes : le conteur en Afrique, le cavalier à l’envers chez les amérindiens ou, plus près de notre culture, le fou du roi.

Quelle est sa fonction ?

Si la fonction du guerrier ou du médecin est claire pour tout le monde, cela l’est moins pour le clown.

Le clown a une fonction cathartique pour la société dans laquelle il vit. Pour reprendre les exemples cités ci-dessus, le conteur africain va, par exemple, raconté la journée de chasse aux enfants de la tribu, et leur montrer que la peur fait partie de cette activité. Le fou du roi, lui, est le seul a connaître tous les secrets de la cour et à pouvoir se moquer du roi. Même le clown de cirque aujourd’hui montre aux enfants des adultes qui font des pitreries et des bêtises.

Un premier effet cathartique est visible ici : les adultes peuvent aussi avoir peur (les chasseurs africains) ou faire des bêtises (le cirque). Cela permet aux enfants de désacraliser l’adulte. Ce n’est pas un dieu, c’est un être humain.
Le second effet cathartique est celui de la soupape de sécurité : Le fou du roi est le seul à moquer le roi et il le fait pour le bien de la cour ! En effet, celle-ci ne peut exprimer ses mécontentement, sous peine de se faire couper la tête et pourrait accumuler trop de frustration, alors quand un clown se permet de le faire, elle se dit « merci de le dire à ma place ! Je suis soulagé de voir quelqu’un exprimer mon ressenti. ».

Et concrètement, comment ça se passe ?

Généralement, ça se passe bien.

Plus sérieusement, nous passons notre temps à regarder hier pour voir ce que nous avons oublié, raté ou réussi et à prévoir demain pour tout contrôler. En agissant ainsi, nous ne profitons jamais de l’instant présent, ici et maintenant, seul « moment » que nous pouvons vivre pleinement ! Ce moment présent est un cadeau permanent (présent et cadeau étant des synonymes !). Voilà ce à quoi s’attache le clown : vivre l’instant présent sans se soucier de ce qu’il va advenir !

Le travail de clown est essentiellement corporel et émotionnel, le clown parle très peu. L’idée est de mettre en veille le mental et de laisser s’exprimer le corps, trop souvent oublié et « maltraité » (régimes ou sport à outrance). Le but n’est pas de faire rire, comme on pourrait le penser, mais de communiquer une émotion, quelle qu’elle soit. Et là où cela devient riche, c’est que le corps ne va pas forcément exprimer tel ou tel sentiment de la même manière que le mental ! En outre, comme le clown s’exprime au travers d’émotions et de ressentis, on ne juge plus son comportement. Le non-jugement est aussi une valeur très importante !

La pratique du clown pousse donc à expérimenter, tout comme l’improvisation, le lâcher-prise et l’instant présent.

Ateliers

Ces 2 techniques sont différentes et complémentaires, chacune apportant ses valeurs (parfois communes) et ses richesses. Je vous propose différentes formules, que vous soyez un particulier ou une entreprise.

Particuliers

Ateliers loisirs

Je donne des cours d’improvisation/clown sur Brétigny-sur-Orge au centre socio-culturel Nelson Mandela, réservé aux habitants de la ville. Occasionnellement, j’en donne aussi à l’EFIT ( École Française d’Improvisation Théâtrale) sur Paris.

Ateliers de développement personnel

Nous vivons dans un société de compétition, de comparaison qui ne laisse plus la place à l’erreur. Cela peut engendrer des mal-êtres, des crises qu’il est possible de comprendre, de traverser et de transcender. L’improvisation et le clown proposent une approche plus corporelle qu’un travail d’analyse classique : Ce mode d’expression pousse à « court-circuiter » le mental et à reprendre contact avec son corps, à le « ré-apprivoiser » pour en faire un allié et non un simple véhicule. L’expérience du ressenti, individuel et personnel, favorise l’apprentissage de la liberté, du non-jugement, de respect de l’autre et de l’instant présent. Ce sont des outils très puissant améliorant l’authenticité d’être que l’on peut s’accorder.

Je propose des ateliers en groupe où l’on travaille l’image de soi, la légitimité et plus globalement le rapport à l’autre et des séances individuelles pour un travail sur la confiance en soi et le rapport que l’on entretient avec son corps.

Entreprises

Atelier Improvisation

Cet atelier d’une demi-journée, déclinable en stage de 2 jours, a pour but d’améliorer la communication de manière amusante. Ici, pas de conférence où vous restez assis à regarder un powerpoint expliquant comment bien parler, bien se tenir, contrôler un échange, savoir négocier, par exemple, sans expérimenter par vous-même !

Non, ici vous êtes acteur de votre atelier et vous participez activement aux différents exercices proposés. Nous travaillons l’échange d’informations et la précision de celles-ci. Cela peut sembler très succinct mais la communication est une chose de très complexe et je vous propose de l’appréhender avec différentes techniques ludiques que vous pourrez mettre en pratique chaque jour, professionnellement et même personnellement.

TELECHARGER EXEMPLE DE PROGRAMME

Atelier Clown

Les émotions sont rarement présentes dans le monde de l’entreprise. Elles pourraient nuire à la compétitivité, à la productivité. L’emploi du conditionnel est ici volontaire. Elles nuisent effectivement au développement si elles sont mal utilisées, voire pas utilisées du tout. Cet atelier, de la même durée et tout aussi déclinable que l’atelier Improvisation, va vous permettre de mettre au jour toute la créativité qui se cache en vous. De la même manière que l’autre stage, vous êtes un élément actif partageant ses ressentis, émotions et sentiments avec le groupe. L’accent est mis sur l’authenticité pour plus de transparence, de clarté et d’ouverture d’esprit.

TELECHARGER EXEMPLE DE PROGRAMME

C.V.

Emplois & Missions

2015 & 2016 : Clown | Interventions au PPIVO de Brétigny-sur-Orge

2015 : Improvisation | Animation d’un atelier « communication » pour Intermarché

2014 & 2015 : Clown | Interventions au festival « Paris est Ludique »

Depuis 2015 : Improvisation | Formateur au centre socio-culturel de Brétigny/Orge

Depuis 2014 : Improvisation | Formateur à l’EFIT (Paris)

Depuis 2013 : Clown | Clown praticien

2010, 2013 & 2014 : Improvisation | Participation au 48H Film Project

2010, 2011 & 2014 : Improvisation | Participation à différents clips musicaux

Cursus & Formations

2013 : Formation Clown praticien | Clown Aventure – Paris

Depuis 2008 : Improvisation théâtrale | EFIT – Paris

Téléchargement CV

TELECHARGER LE CV IMPRO AU FORMAT PDF